La création de cocktails

Dès son enfance, Nader Chabaane a eu envie de voir le monde et d’explorer l’art culinaire. Originaire de Tunisie, monsieur Chabaane est déménagé à New York après avoir obtenu une maîtrise en gestion d’accueil. C’est là qu’il s’est découvert une passion pour les cocktails. Après avoir quitté New York et peaufiné son art en Chine et en France durant quelques années, Nader Chabaane est maintenant directeur de la mixologie au Fairmont Le Château Frontenac. Il a d’ailleurs institué une rivalité amicale avec ses homologues du Savoy à Londres et du Raffles Singapore.

Nous avons rencontré monsieur Chabaane pour parler des tendances en matière de cocktails, de sa boisson de prédilection et du cocktail idéal du Club du Président Fairmont.

Club du Président Fairmont : Pour nos membres qui ne sont pas familiers avec la terminologie, pouvez-vous nous expliquer la différence entre un barman et un créateur de cocktails ?
Nader Chabaane : Voilà une question très discutée dans le milieu des bars. Pour ma part, je trouve que le mot barman est plus juste car la tenue du bar est la partie la plus importante du travail. Il est primordial d’être attentif à ce qui se passe autour et de s’assurer que les clients sont à l’aise.

CPF : Qu’est-ce qui a suscité votre intérêt pour les cocktails ?
NC : Quand j’étais jeune à Paris, un bon ami et moi avions pris l’habitude d’économiser notre argent de poche pour aller prendre un verre (ou deux) au fameux bar Hemingway. Ce n’était pas facile d’y accéder à l’époque. Nous devions attendre longtemps avant de prendre place au bar tenu par monsieur Colin Field que le magazine Forbes avait nommé « meilleur barman au monde ». Nous observions et analysions soigneusement chacun de ses gestes. La fin de semaine suivante, nous invitions des amis pour prendre un verre et essayions de reproduire ce que nous l’avions vu faire la semaine précédente.

CPF : Où la création de cocktails s’en va-t-elle ? Quelles tendances voyez-vous venir ?
NC : La tendance tiki gagne en popularité ces temps-ci. Quand j’étais aux Antilles, j’adorais tous les cocktails de style polynésien. L’un de mes préférés était simplement constitué de rhum et de Sprite. Je crois aussi que l’art de la cuisine et de la tenue de bar sera bientôt maîtrisé par des créateurs audacieux. J’aimerais bien voir un établissement où le barman est aussi le chef des cuisines. Barchef à Toronto s’est déjà tourné dans cette direction. J’aimerais que tout se fasse au comptoir du bar, par la même personne.

CPF : D’après vous, quel est le cocktail le plus populaire au Bistro Le Sam ?
NC : Notre version du negroni connaît beaucoup de succès. J’ai installé un coin libre-service où les clients ont tout ce qu’il faut pour préparer leur propre cocktail. Afin d’ajouter de la saveur locale, nous utilisons du gin Ungava auquel nous ajoutons une quantité égale de Campari et de Carpano Antica Formula. Notre gin tonic est aussi très demandé. J’en ai conçu le sirop en collaboration avec une petite entreprise de Montréal. Il y a toujours des gens qui prennent plaisir à redécouvrir le gin tonic !

CPF : Si vous deviez créer un cocktail distinctif pour les membres du Club du Président Fairmont, que contiendrait-il et comment l’appelleriez-vous ?
NC : Je tenterais de moderniser le classique « El Presidente ». C’est un dérivé du Manhattan créé à Cuba durant la prohibition. Fait à partir de rhum, il est riche, légèrement sucré et très rafraîchissant.

El Presidente
45 ml (1 ½ oz) de rhum blanc
45 ml (1 ½ oz) de vermouth blanc Dolin
5 ml (1 c. à thé) de Curaçao orange
2,5 ml (½ c. à thé) de vraie grenadine
1 zeste d’orange
Glaçons concassés

Bien remuer les ingrédients et les glaçons concassés, puis filtrer dans un verre à cocktail refroidi. On peut ajouter un zeste d’orange et garnir d’une cerise si on le désire.

 

 

Chambre
Informations 

* le cas échéant
Agrandir

Numéro de membre
Séjours admissibles depuis le début de l'année
Nuitées admissibles depuis le début de l'année

Il vous faut {0} séjours supplémentaires ou {1} nuitées supplémentaires pour atteindre le niveau {2}.