hotel-history - Fairmont Le Château Montebello

Historique de l'hôtel

En février 1930, l'endroit où se dresse maintenant Fairmont Le Château Montebello, on ne trouvait qu'une clairière dans la forêt. À peine quatre mois plus tard, le monumental pavillon de cèdre rouge que nous connaissons aujourd'hui était terminé : un exploit qui n'avait pas manqué à l'époque de frapper l'imagination populaire et de susciter d'innombrables éditoriaux dans tous les journaux d'Amérique du Nord.

Ce projet était l'oeuvre d'un Américain d'origine suisse, Harold Saddlemire. Inspiré par les grands hôtels des Alpes suisses, il baptisa le projet « Lucerne-en-Québec ». Un contremaître finlandais, Victor Nymark, dirigea le chantier. Les équipes de charpentiers se relayaient 24 heures sur 24, travaillant même la nuit grâce à l'éclairage électrique.

Les travaux commencèrent par la construction d'une voie ferroviaire de desserte, raccordée à la ligne transcontinentale de Canadien Pacifique. Cette ligne allait permettre le transport de 1 200 wagons de bois et de matériaux de construction. On érigea des camps pour loger les ouvriers qui, au plus fort de la construction, étaient au nombre de 3 500. Les maîtres charpentiers manipulèrent plus de dix mille billots de cèdres rouge de l'Ouest pour ériger les trois bâtiments principaux.

Les ailes du Château qui abritent les chambres, sont érigées autour d'un atrium central haut de trois étages où trône un massif foyer hexagonal. Les galeries des deux étages supérieurs, aux rampes élégamment sculptées, offrent une vue plongeante sur l'âtre. Ce foyer central hexagonal est le pilier de l'architecture du Château, dont les six ailes se déploient comme les rayons d'une roue. Les chambres et suites occupent les ailes et elles offrent des panoramas de la rivière ou des forêts voisines.

Le Château est construit sur les terres d'une ancienne seigneurie, achetée en 1674 de la Compagnie des Indes Occidentales par l'Évêque Laval, le premier prélat du Québec et acquise en 1801 par la célèbre famille Papineau. Elle y construisit le Grand Manoir qui se dresse toujours sur la propriété. Le manoir renferme un musée, ouvert au public en été.

Au cours des quarante ans qui ont suivi son inauguration en 1930, le Fairmont Le Château Montebello a servi de domaine privé au Seigniory Club qui comptait parmi ses membres prestigieux l'ancien Premier ministre Lester B. Pearson et des dignitaires étrangers comme le Prince Rainier et la Princesse Grace de Monaco.

En 1970, The Seigniory Club fut pris en charge par la compagnie hôtelière Hôtels Canadien Pacifique qui le baptisa Le Château Montebello et ouvrit pour la première fois ses portes au public. Ainsi, Le Château Montebello ne tarda pas à s'imposer comme l'un des centres de villégiature les plus notoires de l'Est du Canada.

Aujourd'hui, Fairmont Le Château Montebello attire des visiteurs venus de partout au Canada et même du monde entier. Cette villégiature a abrité un certain nombre de conférences historiques, dont le Sommet économique international de 1981 qui réunissait des personnalités aussi célèbres que Ronald Reagan, François Mitterand, Pierre Trudeau et Margaret Thatcher, et en 1983, la réunion de Bildeberg et la rencontre de l'OTAN. Tout récemment, Fairmont Le Château Montebello a reçu le président américain Bush, le président mexicain Calderon et le premier ministre Stephen Harper lors du sommet annuel des chefs de gouvernement nord-américain.

Que les visiteurs s'y réunissent par affaires ou pour un séjour de repos, Fairmont Le Château Montebello offre un cadre paisible, un excellent service et une cuisine raffinée.

Chambre
Informations 

* le cas échéant
Agrandir

Numéro de membre
Séjours admissibles depuis le début de l'année
Nuitées admissibles depuis le début de l'année

Il vous faut {0} séjours supplémentaires ou {1} nuitées supplémentaires pour atteindre le niveau {2}.